...

ONDULÉE LA PERRUCHE 11. UN NOUVEL OISEAU DOMESTIQUE

by user

on
Category: Documents
1

views

Report

Comments

Transcript

ONDULÉE LA PERRUCHE 11. UN NOUVEL OISEAU DOMESTIQUE
UN NOUVEL OISEAU
DOMESTIQUE
LA PERRUCHE ONDULÉE
par
J. DELACOUR
Associé du l\luseum.
11.
Leur
n'a été domestiqué, jusqu'à nos
jours,
qu'un tout petit nombre
d'oiseaux :
des
volailles
:
poules,
près
nourriture
consiste
exclusivement
en
à
graines
peu
de
graminées.
dindons, pigeons, oies, canards ; des
Depuis un certain nombre d'années,
gallinacés de parc
ou de chasses :
il semble d'ailleurs que
paons et
enfin,
quelques
d'Ondulées diminuent en nombre et
espèces de cage et de volières: canaris,
en importance ; cela est dû surtout
faisans ;
les
bandes
tourterelles à collier, et, en Extrême­
à la destruction des herbes sauvages
Orient, le
par le pâturage.
calfat
blanc
et le moi­
La perruche ondulée normale a le
neau du Japon.
On peut y ajouter aujourd'hui une
ravissante petite perruche, l 'Ondulée
(Melopsitlacus undulatus).
C'est en Australie qu'on
front,
le
devant
de
la
de taches bleu foncé,
trouve
tête
et
la gorge jaunes, cette dernière ornée
disposées
en
collerette et au nombre de six ; tout
l'espèce à l'état sauvage. Elle y est
le dessus du corps est zébré de jaune
migratrice et, qui plus est, se déplace
et de gris noirâtre ;
irr èg u lièrcment.
bleu foncé, la poitrine et le ventre
Les perruches ondulées voyagent en
grandes bandes, suivant les saisons
la queue
est
d'un vert vif et clair.
Cette forme verte,
naturelle,
est
et l'abondance de la nourriture, qui
bien connue en captivité.
dépend des pluies. Elles résident le
importée en Europe pour la première
Elle
fut
plu s souvent dans l'intérieur et se
fois par Gould en 1840 et se repro­
montrent dans le Sud et l'Est au prin­
duisit bientôt ; elle s'est abondam­
temps austral, en octobre, pour en re­
ment multipliée depuis.
pa rtir en janvier. Certaines années,
Vers 1875, la variété jaune appa­
e epen da n t elles n'y paraissent pas
ou demeurent rares. Elles nichent
rut accidentellement en Belgique et
un JH'U p a rto ut à toutes les époques,
s u iva nt les conditions oü elles se
bleue fit son apparition de la même
trounnt.
années plus tard, mais demeura long­
,
,
Elles remplissent souvent
fut
fixée
par sélection.
La
variété
façon, encore en Belgique, quelques
de leurs p e t i t s œufs blancs, chaque
temps fort rare. La blanche fut pro­
fois qu·elles tr ouve nt des ressources
duite vers 1910; puis vinrent, après
des
la guerre, la jade, l'olive, la violette
troncs et des branches, mème si elles
ou cobalt, la mauve, la bleue et la
sumsanks.
giscn t
toutes
sur le sol.
les
cavités
mauve à aiks d'argent.
L\
le
On
amené
le
dans
voit,
la
domestication
p ro fondes
de
coloris
de
certaines (jaune,
a
modifications
ces
-1 t
PEH HUCHE O:'\DUL1::1·:
perruches,
y
voyait 15.000
1913,
il
y
c o u vra n t
perruches, et, en
trou vai t
un
112
vol ières
,
hecta r e e t co11t e ­
bleue, olive) étant
nant une ce11taine de milliers cl'oi­
tandis
scaux ! En 1914, M. Bastide dut, en
que les autres éta ient p ro dui tes par
raison de la guerre, détruire 120.000
d'habiles crois ements ; il existe d'ail­
perruches. Un autre élev eur, M. Blan­
fortuites,
l eur s
puis
de
sélectionnées,
n om b reu x
intermédiaires.
Toutes sont fort jolies, et les variétés
v iole t te,
bleue,
mauve
et
blanche
comptent p armi les plus splendides
oiseaux qui existent.
chard,
po s s édait égalem en t :'t
Tou­
louse, et ù la même époque, un autre
très im portant élevage.
La perruche ondulé e jauru· se rt'.�­
pandit assez vite, mais la bleue resta
Toutes ces variétés son t d'ailleurs
1011gtemps rare ; avant la gurrre, l'ile
p roduites par l'affaiblissement ou la
valait 500 francs le couple e11viro11 ;
s uppr e s s i o n, soit
du pig ment jaune,
de
la
struc-
ture de
la
plume
soit
don nan t la t ein t e
bleue, qui, combi­
form e n t
nés,
coule ur
la
verte
de
l'oiseau no r m al.
L'élevage de
la
perruche ondult•l• a
passé par des pha­
ses
diYerses.
Très
vogue au déhu t,
en
il a décliné ensuite,
puis
donné lieu,
a
particulière­
plus
ment dans le Midi
de l a France, à une
production tou t ù
fait industrielle .
.Jusqu'en
cet
1880,
éleYage
aYa it
été surto u t
prn ti­
qué
g ra
Belgique,
en
s ur
assez
1111e
n
<I e
é c IH· 11 l·
d'ailleurs.
(c
fut
alors que l"den�ur
Bastide installa, à
Toulouse,
sa
midable
perr u ­
cheric.
:VI.
En
for­
1888,
Bailly- Maitre
Perruehe ondul<·c hlanchc.
1
·"1••1rir1Jd fi. ·'··rft-.',,.i1!1.
LA TERRE ET LA
4'2
elle conservait ensuite sa valeur ;
puis, de 1925 à 1927, l'ascension des
prix se fit vertigineuse, en raison d'un
engouement mondial, principalement
accusé au Japon; les Ondulées bleues
valurent 6.000 francs le couple, les
cobalt et les blanches. jusqu'à 15.000.
Ce fut une ère de prospérité inouïe
pour les éleveurs, dont certains firent
VIE
que l'on pouvait craindre ne s'est
pas propagée; les cas relevés chez
l'homme sont peu nombreux et déjà
anciens, tant en France qu'à l'étran­
ger, si bien que l'on peut espérer une
atténuation
prochaine
des
mesures
sanitaires prises au commencement
de l'année dernière.
Aussi touchons-nous, espérons-le, à
de véritables fortunes. De toutes parts,
la fin de cette période si préjudiciable
. vages se multiplièrent, les éleveurs
de l'élevage, qui donnait lieu à une
des volières se montèrent,
les éle-
et les amateurs se groupèrent en clubs
et en sociétés; la France devint le
pays producteur par excellence de per­
ruches ondulées et le grand exporta­
à une branche éminemment française
véritable
Nous
exploitation
sommes
industrielle.
persuadés
qu'avant
longtemps la perruche ondulée sera
de nouveau un oiseau favori, comme
teur de cet oiseau sur le marché euro­
elle le mérite.
exportations figurent dans notre ba­
facile à installer, à nourrir et à faire
péen. Pour là seule année 1927, ces
lance
commerciale
en
effet, plus
plusieurs
nicher. L'installation qui convient le
Mais, hélas ! la baisse arriva... et le
l'air libre avec un abri non chauffé.
porté par les mesures sanitaires, prises
férence orienté à l'est ou au midi, de
millions de francs.
pour
Nulle espèce n'est,
coup de grâce fut tout
récemment
pour combattre la psittacose et sur­
tout par la déplorable campagne qu'el­
les soulevèrent dans certaine presse.
Ces Ondulées ne sauraient cepen­
dant être confondues avec les perro­
quets d'importation sud-américaine,
qui sont susceptibles de devenir
parfois de redoutables porte-germes.
Domestiquées en France depuis fort
longtemps, elles ne connurent jamais
les atteintes de ce ma.I et, privées de
tout contact avec I_es autres grands
perroquets, on ne saurait, raisonna­
blement, les considér.:er comme des
animaux contaminés et dangereux.
Et pourtant les mesures prohibitives
prises envers tous les psittacidés,
l'interdiction de l'importation arrêtée
par différents pays, les difficultés qui
entraYent le transport et le commerce
de ces animaux, ont presque complè­
tement entravé en France l'élevage
de I'Ondulée.
Cependant l'épidémie de psittacose
mieux aux Ondulées est une volière à
Une cabane adossée à un mur, de pré­
2 mètres sur 1 mètre, avec la façade
vitrée et munie d'une porte, commu­
niquant avec une partie grillagée à
ciel ouvert de 2 mètres sur 4 mètres,
suffit à une dizaine de couples. Les
perruches y passeront toute l'année et
reproduiront parfaitement ; elles ne
craignent pas le froid, si elles peuvent
se mettre à i'abri du vent et de la
pluie ; elles recherchent l'ombre en
été. Le grillage devra être de maille
suffisamment étroite pour exclure les
rongeurs.
Le nombre des oiseaux augmentera
ou
diminuera
proportionnellement
aux dimensions de la
volière.
Les
Ondulées sont sociables et réussissent
réunies
en nombre.
Les nichoirs seront des boîtes de
bois de 20 centimètres de haut sur
12 de large et 12 de profondeur,
percées d'un trou d'entrée placé en
avant et vers le haut ; clics seront
munies d'un couvercle mobile à char-
l "nc cage
de
pcrrul'ilC' ondulées.
mere ; le fond sera légèrement con­
verdure
cave, garni d'un peu de sciure de bois.
pourra ajouter du gazon fraîchement
Les nichoirs seront susp e ndus aussi
coupé,
à
nécessaire,
du
seneçon
laquelle
et
des
011
saladl's
haut que possible ù une des pa ro is de
dures. L'eau devra être fréqu c m m ent
l'abri. li devra y en avoir un nombre
renouvelée.
un peu supérieur à celui des cou pies
installés dans la volière. On les net­
toiera après chaque couYéc.
Autant
que
po ssibk,
les
sexes
seront s é p arés dans des volières dif­
férentes
d'octobre
à
mars,
alin dt•
La volière et l'abri seront g arnis
leur procurer le repos nécessaire. On
de quelques per c hoir s ou de branches
les réunira ensuite pour se reproduirl'.
mortes,
les Ondulées
arbustes ,·ivants.
détruisant
Le sol
les
II est pr dérabl c de ne laisser nicher
sera garni
que des oiseaux d'au moins un an. Les
en partie de gravier, en partie cl 'herbe;
couvées seront de quatn· à huit jeunes
évitera de planter cette dernière
en moyenne, souvent assez espacés
1Jll
S'JUS
les perchoirs. On
disposition des
seiche ou
mettra
oiseaux
des
à
os
la
d'àge. Les perruches vertes, olive cl
de
jaunes, apparent é es à des bleues, des
du vieux mortier.
violettes, des mauves et des b lanche s,
Leur nourri turc cons i stera, en tout
temps,
en
auxquels
millet
on
blanc
ajoutera
et
p ro duis ent,
en
général,
un
certain
alpiste,
nombre de ces dernières. On re<'on­
du millet en
naît facilement les màles des fe m ell e s
grappes pendant l'ékvage des jeunes.
à la c ouleur de la peau qui recou\TC
1 .'herbe
la base supérieure du bec ; elle est
de
la
volière
fournira
la
LA TERRE
44
ET LA
VIE
Dans
bleue chez le mâle, gris rosé chez la
certain s
ou
pares
zoologiques, notamnwn t ù
femelle.
Les perruches ondulées vivent éga­
ù
Marseille,
ces
liberté,
elles
parfaitement et Yicnncnt
s'apprivoisent
très
facilement
nichent
oiseaux
lement en cage de façon parfaite ;
prendre
et
se
j ard ins
(lt·n·s et
Yivent
en
reproduisent
s:rns
aucune
et peuvent même apprendre à siffier
crainte
et ù prononcer quelques mots. Avec
l'on dispose à leur intention dans les
la
n ourriture
faut
que
les reprendre
leur beau plumage et leur amusant
volières. Mais il
ramage, on ne peut imaginer de plus
dès le
agréables petits compagnons.
ne veut pas les voit (•migrer et dis­
alors préférable
de les
Il est
garder
par
couple, ou d'en réunir plu s i eurs,
J'espace est suffisant.
Leur
sera le même qu'en volière
et on
leur donnera le plus d'air frais pos­
sible. Si des boîtes sont mises ù leur
disposition, elle s nicheront en cage.
l'erruche oncl11ll;e blanche.
si
l'on
paraître.
En somme, l'Ondulée, plus facile à
si
régime
début de l' automne
entretenir et à élever que le
canari,
lui est bien supérieure par la beauté
et
lintérêt.
C'est
dable
l'oiseau
pour
le plus
l'amateur
recomman­
débutant.
Fly UP