...

économie forêt et RÉCOLTE DE BOIS EN FRANCE EN 1991 :

by user

on
Category: Documents
1

views

Report

Comments

Transcript

économie forêt et RÉCOLTE DE BOIS EN FRANCE EN 1991 :
économie
et forêt
RÉCOLTE DE BOIS EN FRANCE EN 1991 :
DÉJÀ UNE ANNÉE MÉDIOCRE !
B.
CINOTTI
MIEN
Après les chablis de début 1990, l'exploitation forestière a déjà souffert en 1991 d'une conjoncture peu favorable . La récolte est revenue à 36,5 millions de m3 de bois exploités et commercialisés (– 2,7 %) . Cette première baisse ramène la récolte au-dessous de son niveau de 1989 ; elle
n'est probablement qu'une anticipation de l'année 1992.
LA PRODUCTION 1991 DE L'EXPLOITATION FORESTIÈRE
La branche « exploitation forestière » a produit, en 1991, 36,5 millions de m 3 de bois . Les grumes
régressent de – 6,1 % (22,9 millions de m 3 ) mais les bois d'industrie progressent de + 6 %
(10,9 millions de m3 dont 10,4 de bois de trituration) . Enfin, 2,7 millions de m 3 de bois de feu ont
également été commercialisés . La valeur totale des bois exploités est évaluée à 10,5 milliards de
francs.
Stagnation de la récolte de grumes
La baisse observée en 1991 annule la hausse de 1990 qui correspondait, pour certaines
essences : Hêtre, Pin sylvestre, aux chablis de février 1990 . Après cette récolte forcée de 1990
majoritairement en feuillus, les conifères régressent plus vite (– 7,5 %) que les feuillus (– 4,3 %),
du fait de la part importante des importations sur le marché des conifères et de la réaction plus
rapide de leur récolte aux évolutions des marchés finaux . Le Peuplier reste la première essence
feuillue, le Sapin-Épicéa la première résineuse.
Entre les grumes des différentes essences de conifères, il y a de fortes différences dans
l'évolution . Seul le Douglas connaît une progression (+ 6,6 % en 1991, + 9,4 % sur deux ans).
681
Rev. For . Fr. XLV - 6-1993
B.
CINOTTI
Les autres essences régressent toutes, concurrencées par les importations qui ont triplé : le
Sapin-Épicéa, le Mélèze et le Pin sylvestre annulent largement leur hausse de 1990 (respectivement – 6,5 %, – 2,3 % et – 4,5 % en évolution sur deux ans) ; le Pin maritime préserve l'acquis
de 1990 (+ 4,6 % sur deux ans) . Les « autres conifères ,> qui s'étaient distingués avec une
hausse de + 56 % en 1990, n'en perdent qu'une petite partie (– 9,7 %) cette année.
Tableau I
Principaux résultats de l'Enquête annuelle de Branche EFS 1991
A - Grumes exploitées - Résultats définitifs 1991
Grumes
Grumes
exploitées
en 1991
(1 000 m 3 r)
Grumes
exploitées
en 199
( 1 000 m3r)
sur écorce
Rémanents
estimés en 1991
(1 000 m 3 r)
sur écorce
FEUILLUS
Chêne àtranchage
.. .. ... .. .. ... .. .. ... .
Chêne à sciage
Total Chêne
Hêtre à déroulage
Hêtre à sciages
Total Hêtre
Noyer
Châtaignier
72
72
5
3 079
3 151
3 079
3 151
216
221
236
236
17
2 053
2 289
2 053
2 289
144
160
29
29
2
299
299
21
Frêne, Merisier à placages
44
44
3
Frêne, Merisier à sciages
Total Frêne, Merisier
Peuplier à déroulage
222
266
222
266
16
19
1 515
1 515
106
Peuplier à sciages
Total Peuplier
1 722
3 237
1 722
3 237
121
227
Autres feuillus
TOTAL FEUILLUS
453
9 724
453
9 724
32
681
5 217
5 739
261
516
568
26
68
75
3
CONIFÈRES
Sapin, Épicéa
Douglas
Mélèze
Pin maritime à placages
340
340
17
Pin maritime à sciages
Total Pin maritime
4 781
5 121
4 781
5 121
239
256
Pin sylvestre
1 759
1 935
88
Autres conifères
TOTAL CONIFÈRES
445
13 127
490
13 927
22
656
TOTAL GRUMES
dont grumes destinées à l'exportation 22 851
1 477
23 651
1 337
Les résultats bruts de l'enquête, présentés dans la 1 fe colonne sont convertis en m 3 sur écorce dans la deuxième et servent de base de
calcul pour l'estimation des rémanents présentés dans la 3 r colonne.
Source : données EAB EFS du SCEES, estimation Inventaire forestier national.
682
Économie et foret
Pour les grumes de feuillus, la disparité entre essences est grande : sur deux ans, le Noyer et
les Frêne-Merisier reculent fortement (– 14 % et – 15,7 %), le Chêne et les autres feuillus
légèrement (– 2,0 % et – 1,9 %), tandis que le Peuplier retrouve son niveau de 1989 (– 0,7
sur deux ans) . Le Hêtre, dont l'exportation a diminué de près de 20 %, diminue fortement en
1991 (– 11,4 %) mais conserve une partie de sa très forte hausse de 1989 (+ 5,5 % sur deux
B - Bois d'industrie - Résultats définitifs 1991
d'industrie
exploités
en 1991
(1 000 m 3 r)
Bois
d'industrie
exploités
en 199
s
( 1 000 m r)
sur écorce
Bois
Rémanents
estimés en 1991
(1 000 m 3 r)
sur écorce
BOIS D'INDUSTRIE
• Trituration
Feuillus
Feuillus durs
Feuillus tendres
Total feuillus
Conifères
Sapin, Épicéa
Douglas, Mélèze
Pin maritime
Autres conifères
Total conifères
TOTAL TRITURATION
• Autres bois d'industrie
Bois de mines feuillus
Bois de mines conifères
Total Bois de mines
Poteaux (conifères)
Bois d'industrie divers feuillus
Bois d'industrie divers conifères Total Bois d'industrie divers TOTAL AUTRES BOIS D'INDUSTRIE
dont : feuillus
conifères
TOTAL BOIS D'INDUSTRIE dont : feuillus
conifères
BOIS DE FEU
Bois de chauffage commercialisé
Bois de chauffage cédé gratuit, ou autoconsommé
Bois ronds pour carbonisation
TOTAL BOIS DE FEU
3 756
1 448
5 204
3 756
1 448
5 204
263
101
364
964
292
2 471
1 438
5 165
10 369
1 060
321
3 015
1 582
5 978
11 182
48
15
124
72
258
623
24
63
87
100
207
140
347
533
231
303
24
69
93
110
207
154
361
564
231
333
2
3
5
5
14
7
21
31
16
15
10 903
5 435
5 468
11 746
5 435
6 311
654
380
273
2 330
2 330
312
60
2 702
312
60
2 702
Les résultats bruts de l 'enquête, présentés dans la 1' e colonne sont convertis en m' sur écorce dans la deuxième et servent de base de calcul pour
l'estimation des rémanents présentés dans la 3' colonne.
Source : données EAB EFS du SCEES, estimation Inventaire forestier national.
683
Rev. For . Fr . XLV - 6-1993
B . CINOTTI
ans) ; seul le Châtaignier augmente de façon notable en 1991 (+ 4,3 %) . On peut également
noter qu'après une forte hausse en 1990 (+ 16 %), le Chêne de tranchage rechute au-dessous
de son niveau de 1989 (– 15,1 % sur deux ans).
Le marché des bois de trituration redémarre avec celui des pâtes
À l'inverse de celle des grumes, l'exploitation des bois d'industrie, après avoir bien diminué en
1990, augmente en 1991 (+ 6,0 %), sans toutefois retrouver son niveau de 1989 (– 4,1 % sur
deux ans).
En bois de trituration, les conifères ont progressé de + 7,7 % . Les feuillus ont connu une hausse
plus faible : + 4,9 % . Soit une augmentation moins forte que celle des entrées de bois dans les
usines françaises de pâtes (+ 10,9 %).
Les évolutions à noter sont les fortes expansions du Pin maritime (+ 14 %), des feuillus tendres
(+ 13 %), du Douglas-Mélèze (+ 8,3 %) et des autres conifères (+ 7,7 %) ; ces progressions ne
parviennent toutefois pas à effacer les baisses de 1990 . Les résineux blancs (Sapin-Épicéa,
+ 0,6 %) et les feuillus durs (+ 2,1 %) stagnent.
Le bois de feu : nouvelle valeur à la hausse ?
Après un léger recul en 1990, la récolte de bois de feu commercialisée, auto-consommée ou
cédée à titre gratuit par l'exploitant forestier ou carbonisée a repris sa progression ininterrompue
depuis 1979.
Même s'il est connu que ce n'est là qu'une petite partie de la récolte de bois de feu, cet
indicateur ne trompe guère quant au développement de ce marché où les prix dépassent de plus
en plus fréquemment ceux des bois de trituration sans remettre en cause l'intérêt économique et
écologique de cette énergie renouvelable.
Les productions régionales
L'Aquitaine demeure, de loin, la principale région (grumes, bois d'industrie et de feu) avec un
total exploité de 7,8 millions de m 3 , soit 21 % de l'ensemble national . Elle est suivie par la
Lorraine (9,6 %) et Rhône-Alpes (6,7 %) . Quatre autres régions atteignent ou dépassent 5 % de
la production nationale : Centre (5,9 %), Champagne-Ardenne (5,4 %), Franche-Comté (5,3 %), et
Bourgogne (5,0 %) . A elles sept, elles exploitent près des deux tiers des bois.
La supériorité de l'Aquitaine est encore plus nette pour le bois d'industrie : elle assure 26 % de
la production nationale . Viennent ensuite le Centre (8,3 %), le Limousin (7,6 %), Midi-Pyrénées (7,3 %) et la Lorraine (7,0 %).
Si l'on ne considère que les grumes, la moitié de la production vient de cinq régions : Aquitaine (21 %), Lorraine (9,5 %), Rhône-Alpes (8,9 %), Franche-Comté (6,4 %) et Auvergne (5,4 %).
LA VALEUR DE LA RÉCOLTE
Pour la première fois depuis 1987, une estimation de la valeur des produits de l'exploitation
forestière a pu être faite . Ceci grâce à la relance de l'enquête sur la valeur des bois effectuée
par les agents des Services régionaux de la Forêt et du Bois.
684
Économie et forêt
Figure 1
RÉCOLTE
1991 PAR
RÉGION
Aquitaine
21 %
Autres régions
31 %
Lorraine
10 %
5%
Limousin
Rhône-Alpes
7%
5%
Midi-Pyrénées
5%
Bourgogne
Figure 2
VALEUR BORD
DE ROUTE DE LA
RÉCOLTE
6 % Centre
5%
5%
Franche-Comté ChampagneArdenne
1991
Aquitaine
15 %
Autres régions
33 %
Lorraine
9%
Rhône-Alpes
8%
8 % Franche-Comté
5%
Auvergne
6%
ChampagneArdenne
5%
Picardie
5%
Centre
6%
Bourgogne
L'établissement par région ou par département des prix unitaires hors taxes bord de route pour
chacune des catégories de bois enquêtée à l'EAB EFS a permis le calcul pour l'ensemble de la
France de la valeur correspondante . Par sommation, on peut ainsi estimer la valeur totale de la
récolte . Par division, ce sont les prix unitaires nationaux par catégorie qui' ont été estimés.
685
Rev . For. Fr . XLV - 6-1993
B . CINOTTI
Tableau II
Valeur finale 1991 des produits de l'exploitation forestière
Prix bord de route hors taxes - Résultats définitifs
Valeur
totale
(en millions
de F)
Part (%)
GRUMES
8 737
79 %
Feuillus
Chêne à tranchage
Chêne à sciages
Hêtre à déroulage
Hêtre à sciages
Noyer
Châtaignier
Frêne, Merisier à placages
Frêne, Merisier à sciages Peuplier à déroulage Peuplier à sciages
Autres feuillus
43 %
Catégories
Prix moyen
Unité
3 201
610
817
396
2 880
434
2 236
745
364
264
299
F/m 3
F/m 3
F/m 3
F/m 3
F/m 3
F/rn 3
F/m 3
F/m 3
F/m 3
F/m 3
F/m 3
4 733
231
1 878
193
812
85
130
99
165
551
455
136
F/m3
F/m 3
F/m3
F/m3
F/m3
F/rn 3
F/m 3
4 300
1 966
184
28
93
1 157
464
112
36 0/0
377
356
404
275
242
264
252
F/m 3
F/m 3
F/m 3
F/m 3
F/m 3
F/m 3
1 594
564
219
169
42
396
204
14 %
150
151
176
145
125
142
F/m 3
F/m 3
F/rn 3
F/m 3
Fie
109
4
13
35
34
23
1%
173
209
348
164
165
F/stère
F/m3
582
575
6
5
161
107
11 022
100
Conifères
Sapin, Épicéa
Douglas
Mélèze
Pin maritime à placages
Pin maritime à sciages
Pin sylvestre
Autres conifères
BOIS D'INDUSTRIE
Trituration
Feuillus durs
Feuillus tendres
Sapin, Épicéa
Douglas, Mélèze
Pin maritime
Autres conifères
Autres bois d'industrie
Bois de mines feuillus
Bois de mines conifères
Poteaux (conifères)
Bois d'industrie divers feuillus
Bois d'industrie divers conifères BOIS DE FEU
Bois de chauffage commercialisé
Bois ronds pour carbonisation TOTAL
Enquête sur la valeur des bois après exploitation forestière Traitement informatique : Inventaire forestier national .
Source :
686
Sous-direction des Industries du Bois.
Économie et forêt
Tableau III
Valeur finale 1991 des produits de l'exploitation forestière.
Résultats définitifs par région
Valeur totale
(en millions de F)
Région
Part (%)
Lorraine
1 699
991
15
9%
Rhône-Alpes
862
8%
Franche-Comté
Champagne-Ardenne
816
7%
6 0/0
Centre
688
672
Bourgogne
634
6
Picardie
557
Auvergne
Midi-Pyrénées
506
491
5%
5%
Limousin
462
Alsace
386
Haute-Normandie
384
Pays-de-Loire
Poitou-Charentes
339
298
Basse-Normandie
281
3
Languedoc-Roussillon
270
Bretagne
221
2
2
Ile-de-France
Provence-Alpes-Côte d'Azur
194
2%
144
106
1
19
e
Aquitaine
Nord-Pas-de-Calais
Corse
6
4%
4
4 °la
3
3
3
1
11021
100%
Source : Enquête sur la valeur des bois après exploitation forestière - Sous-direction des Industries du Bois.
Traitement informatique : Inventaire forestier national .
B . CINOTTI
Chargé de la Communication et de la Valorisation
INVENTAIRE FORESTIER NATIONAL
1 ter, avenue de Lowendal
75700 PARIS 07 SP
BIBLIOGRAPHIE
CINOTTI (B .) . — Récolte de bois en France en 1990 : une bonne année « grâce » aux chablis . — Revue
forestière française, vol . XLIV, n° 2, 1992, pp . 171-175.
OFFICE NATIONAL DES FORETS . — La Mobilisation des bois en provenance des forêts bénéficiant du régime
forestier en 1991 et les prix obtenus aux grandes ventes 1991 . — Revue forestière française, vol . XLIV, n°4,
1992, pp . 321-335.
Production de bois et sciages 1991 . -- AGRESTE, Données chiffrées IAA, n° 31, mars 1993.
La Production de bois et sciages s'accélère . — AGRESTE, Cahiers, n° 3, septembre 1990.
687
Rev. For . Fr. XLV - 6-1993
Fly UP