...

TARIFS DE CUBAGE POUR LES TAILLIS DE CHÊNES ET DE BOULEAUX

by user

on
Category: Documents
1

views

Report

Comments

Transcript

TARIFS DE CUBAGE POUR LES TAILLIS DE CHÊNES ET DE BOULEAUX
TARIFS DE CUBAGE POUR LES TAILLIS
DE CHÊNES ET DE BOULEAUX
EN ARDENNE MÉRIDIONALE
J . RONDEUX - D . JACQUES
Les tarifs de cubage relatifs à l'estimation des volumes de taillis sur pied ne sont pas légion
dans la littérature forestière . Cela peut s'expliquer par le fait que la faible valeur des taillis a
rarement justifié des recherches dendrométriques fouillées comparables à celles qui ont concerné les futaies, par exemple.
Et pourtant, dans l'optique de la planification et de la valorisation des ressources naturelles
d'une région ou d'un pays, il peut s'avérer très utile de disposer d'éléments chiffrés sur le
matériel ligneux des taillis ou, à défaut, de moyens permettant de les obtenir rapidement.
Nous avons profité de l'exploitation en coupes rases de plusieurs taillis situés en Ardenne
méridionale et constitués de Chênes sessiles (Quercus petraea (Mattuschka) Lieblein) et de
Bouleaux verruqueux (Betula verrucosa Ehrh .) (Jacques, 1983) pour effectuer des mesures
permettant de construire des tarifs de cubage dont l'utilisation en dehors de la zone échantillonnée ne devrait pas poser de problèmes, compte tenu des caractéristiques générales de ces
taillis.
Nous avons aussi voulu voir si les résultats obtenus étaient très différents de ceux fournis par
des tarifs établis pour les mêmes essences en futaies et en taillis-sous-futaie.
Nous envisagerons le matériel d'étude en ce qui concerne la localisation des peuplements et la
nature des mesures effectuées (p . 388), nous présenterons les résultats obtenus (p . 389), puis
nous les confronterons à ceux issus de tarifs généraux non conçus spécifiquement pour le
cubage des arbres de taillis (p . 391) .
387
R.F .F .
XL - 5-1988
J . RONDEUX - D . JACQUES
MATÉRIEL D'ÉTUDE
Localisation et matérialisation stationnelle des peuplements
L'échantillon qui a servi de base à l'établissement de ces tarifs provient de 5 taillis âgés
d'environ 24 ans . Ils sont situés dans le Sud-Ouest de l'Ardenne, plus particulièrement dans les
régions de Graide, Bièvre, Sugny et Alle.
Le tableau I permet de se faire une idée des conditions stationnelles des taillis étudiés : altitude,
pente et exposition, assise géologique, type de sol et type phytosociologique.
Tableau I
Stations
Principales caractéristiques stationnelles des peuplements visités
Altitude Pente
(m) (en /o)
Expo
sition
Géologie
Type de sol
Type
phytosociologique
Chênaie-charmaie
siliceuse (Stellario-Carpineturn luzuletosum), située
dans l'aire de la hêtraie
acidophile à Luzule blanche, sous-association typique, variante à Millet (Luzulo-Fagetum typicum)
Chênaies sessiliflores à Luzule blanche (Luzulo-Quercetum) situées dans l'aire
de la hêtraie acidophile à
Luzule blanche, sous-association typique (Luzulo-Fagetum typicum)
Sugny
(Ranhissart) . . .
360
10
E
Cbla : étage coblencien
(phyllades de Alle)
Sols limono-caillouteux à
charge schisto-phylladeuse
ou schisto-gréseuse
Graide . .
380
5
E
Types bruns acides, profonds à moyennement profonds
Bièvre . .
400
7
E
Gc :
étage
gedinnien
(schistes d'Oignies souvent
noduleux ou avec grès) ;
ale : dépôt limoneux des
pentes
Alle (La
Falijüle)
Alle (Versant) . . . .
370
0
—
240
45
S-SO
Cb2 : étage coblencien
(schistes de Houffalize)
Cblb : étage coblencien
(calcareo-phyllades)
Types brun-ocreux avec
une forte charge gréseuse
Chênaies sessiliflores à
Leucobryum glaucum (Luzulo-Quercetum Ieucobryetosum) situées dans l'aire
de la hêtraie acidophile à
Luzule blanche, sous-association à Myrtille, variante à
Leucobryum (Luzulo-Fagetum vaccinietosum)
Nature des données récoltées et mesures effectuées
Les mesures ont porté sur un total de 251 arbres abattus dont 143 Bouleaux et 108 Chênes ' 1 '.
Les tableaux II et III fournissent la répartition de ceux-ci en fonction des circonférences à 1,50 m
et des hauteurs totales et permettent, dans une certaine mesure, de préciser la zone de validité
des tarifs qui en seront issus.
Les variables récoltées concernent :
— les circonférences à la base (niveau d'abattage) des arbres ainsi qu'à intervalles de
50 cm pour les deux premiers mètres puis de mètre en mètre au-delà jusqu'à une longueur
correspondant à la découpe de 15 cm de circonférence ;
(1) Nous avons également mesuré quelques Bouleaux pubescents (Betula pubescens Ehrh .) et Chênes pédonculés (Ouercus robur
L .) en faisant l'hypothèse qu'ils possédaient des caractéristiques dendrométriques comparables à celles des Bouleaux verruqueux
et des Chênes sessiles .
388
Technique et forêt
Tableau ll
Répartition des arbres échantillonnés par catégories de circonférence à 1,50 m
(C, ,SO m, en cm) et de hauteur totale (h, en m) pour les Chênes
h (m)
8-9,9
10-11,9
12-13,9
14-15,9
16-17,9
7
12
5
5
12
5
40-49,9
13
13
4
50-59,9
2
15
4
4
6
18-19,9 20-21,9
22-23,9
Total
Ciso ( cm)
20-29,9
30-39,9
24
60-69,9
22
30
1
22
10
70-79,9
—
7
Total
Tableau III
17
32
37
14
1
108
Répartition des arbres échantillonnés par catégories de circonférence à 1,50 m
(C, ,Sp m , en cm) et de hauteur totale (h, en m) pour les Bouleaux
h (m)
8-9,9
10-11,9
12-13,9
4
8
14-15,9
16-17,9
18-19,9 20-21,9
22-23,9
Total
C1 .eo ( cm)
20-29,9
15
3
30-39,9
7
10
7
1
40-49,9
2
12
13
6
50-59,9
2
26
6
3
60-69,9
3
4
4
3
14
1
1
1
3
51
18
7
70-79,9
Total
-
4
8
24
30
30
25
33
1
1
38
143
les circonférences à 1,50 m du sol ;
- les hauteurs totales et les hauteurs bois fort (jusqu'à la découpe de 22 cm de circonférence).
Les mesures de circonférence effectuées aux divers niveaux de hauteur précités ont été mises à
profit pour déterminer les volumes de chaque arbre au moyen d'un cubage par billons tronconiques (Palm, 1982).
Résultats obtenus
À partir des circonférences à 1,50 m du sol, des hauteurs totales et des volumes calculés
jusqu'à la découpe de 22 cm de circonférence, nous avons mis en oeuvre plusieurs équations de
régression ajustées par la méthode des moindres carrés (Otoul et Rondeux, 1988).
Elles se présentent sous les formes suivantes:
v=ao+a,c2
v=a o +a,c+a 2 c 2 +a3 c3
dans l'hypothèse où seule la circonférence c est considérée (tarif à 1 « entrée ,>) et :
389
R.F .F .
XL - 5-1988
J . RONDEUX - D. JACQUES
v=ao+a,c 2 +a 2 h+a3 c2 h
v = ao + a, c + a, c 2 + a3 c3 + a 4 h + a 5 c 2 h
dans l'hypothèse où la circonférence c et la hauteur totale h sont considérées (tarif à 2
entrées »).
Les résultats fournis par ces équations, déjà testées à l'occasion de l'élaboration de tarifs de
cubage concernant les essences résineuses et feuillues de futaies et de taillis-sous-futaie
(Dagnelie et al., 1985), ont permis d'observer que l'utilisation de la hauteur totale comme
seconde variable explicative n'apportait pas une contribution importante à l'explication de la
variabilité des volumes.
Compte tenu des faibles différences obtenues, en matière de qualité d'ajustement, entre les
diverses équations correspondant aux tarifs à 1 et à 2 entrées, nous avons retenu celles qui
étaient les plus faciles à utiliser . Le tableau IV donne les équations de cubage qui permettent
d'estimer les volumes jusqu'aux découpes de 22 cm (v 22 ) et de 15 cm (v 15 ) de circonférence . Les
volumes sont exprimés en dm 3 , les circonférences en cm et les hauteurs en m.
Tableau IV
Equations de cubage fournissant les volumes
jusqu'à 22 cm et 15 cm de circonférence (v22 et v 15 , en dm)
en fonction de la circonférence à 1,50 m (c, en cm)
ainsi que de la circonférence à 1,50 m et de la hauteur totale (h, en m)
(R 2 et CVR représentant respectivement le coefficient de détermination et le coefficient de variation résiduelle)
Chênes
v22 = – 19,6566 + 0,0648 c2
v, 5 = – 9,3824 + 0,0622 c2
v22 = – 64,5206 + 0,0359 c 2 + 4,7869 h + 0,0012 c 2 h
v 15 = – 31,2895 + 0,0223 c 2 + 2,9705 h + 0,0021 c 2 h
(R 2
(R 2
(R 2
(R 2
=
=
=
=
0,968
0,967
0,980
0,979
;
;
;
;
CVR = 12,4 %)
Bouleaux
v22 = – 19,0908 + 0,0666 c 2
vl5 = – 9,0021 + 0,0644 c 2
v22 = – 65,0886 + 0,0260 c 2 + 4,5015 h + 0,0017 c2 h
vl5 = – 49,6323 + 0,0200 c 2 + 4,1621 h + 0,0019 c2 h
(R 2
(R 2
(R 2
(R2
=
=
=
=
0,930
0,927
0,961
0,961
;
;
;
;
CVR = 17,6 %)
CVR = 11,5 %)
CVR =
CVR =
9,8 %)
9,2 %)
CVR = 16,7 %)
CVR = 13,3 %)
CVR = 12,2 %)
Pour mieux fixer les idées, les équations fournissant les volumes précités en fonction de la
circonférence à 1,50 m ont été tabulées et donnent lieu aux résultats présentés dans le
tableau V.
On notera que les différences entre les volumes jusqu'aux découpes choisies sont du même
ordre de grandeur pour les Chênes indigènes et pour les Bouleaux et qu'elles vont en diminuant
graduellement avec l'augmentation de la circonférence à 1,50 m du sol, jusqu'à changer de
signe pour des arbres de circonférence à 1,50 m supérieures à 60 ou à 70 cm . Ces arbres sont
évidemment situés à la limite de la zone de validité de l'échantillon et les ajustements mathématiques maîtrisent moins bien des différences aussi insignifiantes par rapport au volume total
jusqu'à 22 cm de circonférence.
Des calculs complémentaires ont aussi permis, à des fins de comparaisons avec des tables
étrangères ou de réalisations d'études s'inscrivant dans un contexte international, de mettre en
évidence des relations entre la circonférence à 1,50 m et celle à 1,30 m, pour les deux essences.
390
Technique et forêt
Tableau V
Volumes (en m3) jusqu'à des découpes de 22 cm et de 15 cm de circonférence
en fonction de la circonférence à 1,50 m du sol (en cm)
Circonférence
(à 1,50 m)
25
30
35
40
45
50
55
60
65
70
75
Chênes
Bouleaux
V22
Vis
V 22
V15
0,021
0,039
0,060
0,029
0,047
0,023
0,041
0,062
0,087
0,116
0,147
0,182
0,221
(0,262)
(0,307)
(0,355)
0,031
0,049
0,070
0,094
0,121
0,152
0,186
0,223
(0,263)
(0,307)
(0,353)
0,084
0,112
0,142
0,176
0,214
(0,254)
(0,298)
(0,345)
0,067
0,090
0,117
0,146
0,179
0,214
(0,253)
(0,295)
(0,340)
Les équations obtenues sont respectivement :
c 1 .5 = 0,1251 + 0,9710 c 1,3 pour les Chênes,
et
c, 5 = 0,2644 + 0,9688 c l ,3 pour les Bouleaux.
En pratique, il suffit de remplacer c 1,5 (ou c) par son expression ci-avant dans les équations du
tableau IV pour exprimer les volumes correspondants en fonction de c, ,3 .
COMPARAISON AVEC DES TARIFS GÉNÉRAUX
Les résultats obtenus ont été comparés à ceux fournis par Dagnelie et al. (1985) dans le cadre
de tarifs construits pour le cubage de Chênes et de Bouleaux de futaies et de taillis-sous-futaie
de l'Est et du Sud de la Belgique.
Ces tarifs portent respectivement sur 891 Chênes et 329 Bouleaux ayant des circonférences
échelonnées de 35 cm à 300 cm (Chênes) et de 35 cm à 200 cm (Bouleaux).
Ils se présentent sous la forme des équations suivantes, dans lesquelles les volumes (v22) sont
exprimés en m3 et les circonférences (c 1,3) en cm.
Chênes
v 22 = 0,019546 - 0,0029588 c 13 + 0,00011074 c2 13 - 0,37076 c 3 1,3 /10'
Bouleaux
v 22 = 0,0071727 - 0,0022222 c13 + 0,00010536 c 2 1 .3 - 0,10867 c 3 1 .3 /106
Le tableau VI permet de mieux fixer les idées, il comporte, outre les volumes du bois fort de la
tige estimés à partir de la circonférence à 1,30 m, les différences relatives auxquelles on peut
s'attendre entre tarifs.
Eu égard à la nature même des tarifs comparés, il est intéressant de constater que, si ce n'est
pour les arbres de grosseurs moyennes comprises entre 35-40 et 50-55 cm de circonférence à
1,30 m du sol, les tarifs généraux de Dagnelie et al . (1985) fournissent des résultats sensible391
R.F.F. XL - 5-1988
J. RONDEUX - D . JACQUES
Tableau VI
Valeurs (en m 3) des volumes bois fort relatives aux Chênes et aux Bouleaux
respectivement pour les tarifs proposés et les tarifs généraux de Dagnelie et al. (1985)
Entre parenthèses figurent les écarts de volume (en %) par rapport au tarif proposé ;
les valeurs en italique correspondent à des valeurs extrapolées
Chênes
Circonférence
(à 1,30 m)
Tarif proposé
25
30
35
40
45
50
55
60
0,019
0,036
0,056
0,079
0,105
0,134
0,166
0,201
Tarif
Dagnelie et al.
0,014
0,029
0,050
0,076
0,107
0,144
0,186
0,233
(- 26,3 %)
(- 19,4 %)
(- 10,7 %)
(- 3,8 %)
() - 1,9 %)
(+ 7,5 %)
(+ 12,0 0/s)
(+ 15,9 %)
Bouleaux
Tarif
Tarif proposé
Dagnelie et al.
0,021
0,038
0,059
0,082
0,109
0,139
0,172
0,208
0,016
0,032
0,054
0,080
0,111
0,146
0,186
0,230
(-((((+
23,8 %)
18,8 %)
8,5 %)
2,4 %)
1,8 %)
(+ 5,0 %)
(+ 8,1 %)
(+ 10,6 %)
ment différents de ceux que nous obtenons à partir de mesures effectuées sur une aire limitée
assez bien représentative des taillis d'Ardenne.
Compte tenu du matériel ligneux propre aux taillis, et surtout de l'échantillon de sujets (amplitude de circonférences) sur lequel la construction d'un tarif de cubage peut s'appuyer, il faut
donc se montrer prudent dans l'utilisation des tarifs généraux précités, en particulier pour le
cubage d'arbres ou de brins de faibles dimensions .
J . RONDEUX
Unité de Gestion et d'Économie forestières
FACULTÉ DES SCIENCES AGRONOMIQUES DE GEMBLOUX
Passage des Déportés, 2
B-5800 GEMBLOUX
D . JACQUES
Station de Recherches forestières et hydrobiologiques
B-1990 GROENENDAAL-HOEILAART
BIBLIOGRAPHIE
DAGNELIE (P .), PALM (R .), RONDEUX (J .), THILL (A .) . - Tables de cubage des arbres et des peuplements
forestiers . - Gembloux : Les Presses Agronomiques de Gembloux ; Duculot, 1985 . - 148 p.
JACQUES (D .) . - Étude et aménagement des bois communaux de Graide et établissement de tarifs de cubage
pour taillis de Chênes et de Bouleaux . - Gembloux : Faculté des Sciences agronomiques, 1983 . 93 p . + 6 annexes (Thèse de fin d'études).
OTOUL (C .), RONDEUX (J .) . - Construction d'un tarif de cubage par micro-ordinateur . - Revue forestière
française, vol . XL, n° 1, 1988, pp . 41-48.
PALM (R .) . - Influence de la formule de cubage et de la longueur des billons sur la détermination du volume
des arbres abattus . -- Annales des Sciences forestières, vol . 39, n° 3, 1982, pp . 231-238.
392
Fly UP