...

ESSAI SUR DE FERTILISATION ABIES NORDMANNIANA

by user

on
Category: Documents
1

views

Report

Comments

Transcript

ESSAI SUR DE FERTILISATION ABIES NORDMANNIANA
ESSAI DE FERTILISATION
SUR ABIES NORDMANNIANA
G . ETAIX
Class . Oxford 232 .322 .4 : 174 ABIES NORDMANNIANA
Bien que la période d'observation soit beaucoup trop courte pour permettre de tirer des
conclusions importantes, les résultats obtenus actuellement semblent présenter un certain intérêt.
LOCALISATION ET RENSEIGNEMENTS TECHNIQUES
Situation
Cet essai de fertilisation a été réalisé lors de l'enrésinement d'un taillis de chênes situé à
13 km à l'Est, Nord-Est de RODEZ, sur la propriété de M . KAMIR.
La technique employée a consisté à ouvrir des bandes de 7 à 8 m espacées de 13,50 m d'axe
à axe . Ces bandes ont été sous-solées par 3 passages de ripper 3 dents.
Ecologie
— Altitude 870 à 880 m
— Versant Sud-Est
— Pluviométrie : 1 000 mm à 1 100 mm
— Vents : N .-W . et S.
— Pente : 15 à 25 °/o
— Roche-mère : microgranite, aplite des Palanges
— Sol : profond, de texture sableuse, très dégradé par 4 ou 5 siècles d'exploitation du
taillis à courtes révolutions (bois de chauffage, charbon de bois) . L'ensemble du tènement peut être considéré comme homogène.
Renseignements techniques
L'essai a été implanté sur 24 bandes de 7 à 8 m de largeur et 150 m de longueur environ, de
la manière suivante : trois bandes fertilisées, trois bandes sans engrais, etc.
Les trois dernières bandes ont été reboisées de manière identique mais à l'aide d'Abies Grandis sans engrais.
Engrais utilisé
Scories de déphosphoration Thomas, à 16 °/o non potassiques.
Quantité : 200 g environ par plant.
Les plants ont été mis en place en 1966.
3000 plants ont été mesurés en 1967, 1968, 1969 (début d'années).
Les plants utilisés provenaient d'une même pépinière et d'un même lot.
La plantation a été effectuée en 2 jours .
60
Technique et Forêt
Résultats obtenus
Le tableau ci-dessous résume les résultats obtenus
Hauteur moyenne des plants en cm
Année
Nordmann sans engrais
Nordmann avec engrais
Grandis
12,28
16,15
17,36
13,57
19,19
29,12
12,87
19,33
24,38
1967
1968
1969
Critiques des résultats et de la méthode employée - observations diverses
— Ces premiers résultats montrent l'intérêt de l'emploi d'engrais en ce qui concerne la
rapidité de démarrage des plants . Les nordmanns employés sans engrais sur d'autres ténements
reboisés depuis une dizaine d'années n'ont en général commencé à bien végéter que vers la
huitième ou neuvième année, ce qui a entraîné d'importantes dépenses en dégagements.
— Les plants fertilisés démarrent plus tôt que les non fertilisés, ce qui peut être un avantage, ou un inconvénient selon l'époque des gelées tardives.
— l'engrais a été mis en place à la main à une profondeur variable (souvent trop faible,
de l'ordre de 20 cm) ce qui a entraîné un développement important et localisé de genêts et
autres végétaux à proximité des plants.
— Les plants fertilisés sont très aisément repérables à la luxuriance de leur végétation
(les aiguilles en particulier sont vert foncé, nettement plus larges et plus longues que la normale) . Les plants non fertilisés ont, sur ce terrain un aspect maladif et des aiguilles vert
jaunâtre, très courtes.
— En 1969 parmi les plants sans engrais, on a noté 20 °Io de mortalité, (depuis le début
des essais) . Parmi les plants fertilisés la mortalité n'est que de 2 °/o.
— Environ 5 des plants fertilisés ont été coupés par des lapins et ont continué à
végéter, presqu'aucun des plants sans engrais n'a subi cette mutilation . Tous les plants vivants
ont été mesurés.
— Plusieurs dizaines de plants fertilisés ont actuellement une hauteur supérieure ou égale
à 50 cm dont un accroissement de l'ordre de 30 cm en 1968.
Sapin de Nordmann fertilisé
Sapin de Nordmann non fertilisé
PHOTOS CLAUZEL
• ;~. .
~
1 itE-pKc~~c .ï.=_ ~
. -'•'• .000~IPIEN R[c~CN?i-O INfO :. ~t4',C4 ~~_ .. ~
~Cn
P ~ pldo
~f!
Le
e
~
ER
DES
e~sovr
f -ai~
.s
: jK
NUI* g
tNE~
REUTIDNS
~
4u
~
DffIC CE+E
rdm ~ nESto~n
~t~~rr
~•
pE~
pffiE~ ffjl011f1E '
L
~~T
uN CO
pf5 Mi
^+
~,
IITE d
30
la
28
A Nordmanns Avec engrais
Evolution de
hauteur moyenne
des plants
S Nordmanns Sans engrais
G Grandis (Sans engrais)
26
24
22
20
18
16
14
12
10
h (cm) 1967
1968
1969
MÉTHODES ACTUELLES ET CONCLUSIONS
L'essai qui vient d'être décrit a l'intérêt d'avoir été réalisé en 1966 . régulièrement suivi, et mis
en place dans des conditions de reboisement normales (bandes sous-solées . ouvertes dans un
taillis).
Par contre, la mise en place de l'engrais à la main sur sous-solage est imparfaite et révolue.
Depuis cet essai plusieurs reboisements ont été réalisés dont la fertilisation a été obtenue
à l'aide d'un distributeur placé sur un ripper et déversant l'engrais au bas de la dent axiale
au moment du sous-solage.
Ces réalisations étant très récentes nous ne pouvons actuellement pas tirer de conclusions
quant à la croissance des plants mais les premières observations faites montrent l'intérêt d'un
enfouissement profond de l'engrais qui se traduit par l'absence de la végétation concurrente
au pied du plant.
CONCLUSION
Ces quelques observations ont pour but de mettre en évidence l'intérêt de l'emploi d'engrais
pour fertiliser le démarrage des résineux (en particulier des sapins) afin d'éviter de coûteux
dégagements et permettre l'installation d'essences nobles dans des conditions marginales.
Il est, de plus, permis d'espérer une meilleure et plus rapide croissance à moyen terme et à
long terme.
Nous avons été aidés pour les observations de terrain, et,
en particulier, pour le travail long et ingrat de mesures des
plantes, par M . le Chef de district RIGAL et M . le Garde
contractuel LAURES. Qu ' ils en soient remerciés ici, ainsi que
le propriétaire du domaine, M . KAMIR, pour sa parfaite compréhension et le concours qu'il nous a apporté.
62
Gérard ETAIX
Ingénieur des Travaux des Eaux et Forêts
D . D . A . de l'Aveyron
Route de Moyrazès
12 - RODEZ
Fly UP