...

D'ECOLOGIE EXPERIMENTALE

by user

on
Category: Documents
1

views

Report

Comments

Transcript

D'ECOLOGIE EXPERIMENTALE
COMPTE-RENDU D'UN I M P O R T A N T
A RTICLE
D'ECOLOGIE EXPERIMENTALE
RECHERCHE EXPÉRIMENTALE
DES EXIGENCES DE QUELQUES ESPÈCES DE LA FLORE
HERBACÉE DES FORETS EN CE QUI CONCERNE LA FORME
DE LA NUTRITION AZOTÉE, DE W. BOEGNER
M . BONNEAU
Class . Oxford 181 .3 : 182 .47
Dans le numéro 18 (1968) de la revue allemande « Mitteilungen des Vereins für Forstliche
Standortskunde und Forstpflanzenzüchtung , . est paru, sous le titre Experimentelle Prüfung von
Waldbodenpflanzen auf ihre Ansprüche an die Form der Stickstoff-Ernàhrung le compte rendu
d'un travail très important d'écologie expérimentale . 84 espèces de la flore herbacée des
forêts ont été cultivées sur sable et solutions nutritives, dans trois conditions différentes de
pH (3,3 - 6,0 - 8,0) et trois conditions différentes de nutrition azotée :
A - Azote uniquement ammoniacal
G - azote à la fois ammoniacal (30 °/o) et nitrique (70 °/o)
N - azote uniquement nitrique.
La concentration de la solution nutritive en azote minéral total et en éléments essentiels
est la même dans ces trois variantes (N : 98 ppm, K : 156,4 ppm, Mg : 24,3 ppm, P : 62,0
ppm, Fe : 5,6 ppm, Ca
60,1 ppm).
Au total, neuf combinaisons ont donc été expérimentées : A : 3,3 ; A : 6,0 ; A : 8,0 ; G :
3,3 ; G : 6 .0 ; G : 8,0 ; N 3 .3 ; N : 6,0 : N : 8,0.
L'auteur donne, pour chacune des 84 espèces cultivées, le degré de développement atteint
par les parties aériennes de la plante en °/o du développement atteint dans la meilleure
combinaison, le développement des racines et le rapport partie aérienne/racines . Il donne
même, pour quelques espèces, la composition des feuilles en différents éléments dans chacune
des combinaisons.
Nous donnons en annexe un extrait du tableau concernant le développement des parties
aériennes pour quelques espèces.
L'auteur essaie de synthétiser les résultats obtenus en répartissant les plantes étudiées en
quatre grands groupes
GROUPE K1 : Plantes à large éventail de tolérance pour la forme de nutrition azotée et
l'acidité .
— Sous-Groupe K11 : Plantes présentant un développement supérieur à 50 0/o de
l'optimum dans les 9 combinaisons expérime ntées et supérieur à 75 °/o dans les trois traitements G .
Anthoxanthum odoratum
Optimum à G3,3 Optimum à G6,0 Poa chaixii
Optimum à G8,0 et N8,0
Luzula luzoloides
Optimum à N3,3 Sphagnum girgensohnil
— Sous-Groupe K12 : Plantes présentant un développement supérieur à 50 °/o dans les 9
combinaisons, mais supportant moins bien que les précédentes un pH élevé (développement
inférieur
75 °/o pour G8,0).
Optimum à G3,3
Holcus mollis
Optimum à G6,0
Polytrichum commune
643
R . F . F . 10-1968
— Sous-Groupe K13 : Développement inférieur à 50 °/o dans A3,3 et supérieur à 75 °/o
dans toutes les combinaisons G (plantes supportant plus mal que les précédentes un pH
très acide et une nutrition ammoniacale).
Veronica officinalis, Festuca silvatica
Optimum à G6,0
Juncus conglomeratus
Optimum à G6,0 et G8,0
Eupatorium cannabinum, Milium effusum
Optimum à G8,0
— Sous-Groupe K14 : Développement inférieur à 50 °/o pour A3,3, inférieur à 75 °/o
pour G3,3 . Donc, tendance encore plus marquée que le sous-groupe K13 à ne pas supporter de fortes acidités, même avec une nutrition azotée mixte (nitrates + ammoniaque).
Lathyrus vernus
Optimum à G6,0
Impatiens parviflora
Optimum à G8,0
GROUPE K2 : Plantes sensibles à une nutrition ammoniacale mais largement tolérantes vis-à-vis
du pH .
— Sous-Groupe K21 : Développement inférieur à 50 °/o dans A3,3 et A6,0 et supérieur à
75 °/o dans toutes les combinaisons G.
Digitalis purpurea, Elymus europaeus
Optimum à G3,3
Stellaria holostea
Optimum à G3,3 et G8,0
Ajuga reptans, Brachypodium silvaticum, Carex
Optimum à G6,0
silvatica, Scrofularia nodosa
Brachypodium pinnatum, Festuca gigantea
Optimum à G6,0 et G8,0
Optimum à G8,0
Calamagrostis épigeios, Campanula persicifolia, Carex pendula, Lathyrus silvestris,
Silene nutans, Stachys silvatica, Urtica
dioica
— Sous-Groupe K22
Développement infé rieur à 50 °/o dans A3,3, A6,0 et N8,0.
Optimum à G6,0
Teucrium scorodonia
— Sous-Groupe K23 : Développement inférieur à 50 °/o en A3,3 et A6,0, inférieur à 75 °/o
dans G3,3 . Donc tendance à mal supporter les fortes acidités, même avec une nutrition azotée
mixte (comme K14, mais supportant moins bien une nutrition purement ammoniacale)
Optimum à G6,0
Juncus tenuis, Carex flava
Carlina vulgaris, Geranium robertianum
Optimum à G8,0
Lathyrus heterophyllus
Optimum à N6,0
Optimum à N8,0 Luzula pilosa
Sous-Groupe K24
Développement infé rieur à 50 °/o en A3,3, A6,0, A8,0, G3 .3 Donc,
plantes moins tolérantes encore que les précédentes à la nutrition ammoniacale et supportant
mal une forte acidité, même en présence d'u ne nutrition azotée mixte.
Galium silvaticum, Solanum dulcamara
Optimum à G6,0
— Sous-Groupe K25
Développement inférieur à 50 °/o dans les combinaisons A3 .3, A6,0
et inférieur à 75 °/o dans G8,0.
Optimum à G3,3
Hypericum pulchrum
Optimum à G6,0 et N6,0 Maianthemum bifolium
— Sous-Groupe K26 : Développement inférieur à 50 °/° en A3,3 et A6,0, inférieur à 75 °/o
en G3,3 et G8,0 (plante encore plus sensible à NH 4 ).
Juncus articulatus
Optimum à N6,0
— Sous-Groupe K27 : Développement inférieur à 50 °/o dans deux ou trois des combinaisons A3,3, A6,0, A8,0, N6,0 et N8,0, G8,0 ou G3,3 . Donc, plantes à exigences assez étroites.
Optimum à G3,3
Lamium galeobdolon, Vinca minor
Carex montana, Lathyrus niger
Optimum à G6,0
Phyteuma nigrum
Optimum à N3,3
Ce groupe est donné comme un peu douteux par l'auteur.
GROUPE K3 : Plantes sensibles à l'ammonium et à une réaction fortement acide . Développement
supérieur à 50 °/o dans six à sept combinaisons, inférieur à 10 °/o dans A3,3 et A6,0.
— Sous-Groupe K31 Développement_ supérieur à 75 °/o dans les trois combinaisons G.
Optimum à N3,3
Circaea lutetiana
Optimum à N8,0
Astragalus glycyphyllos
— Sous-Groupe K32
Développement inférieur à 10 °/o en A3,3 et A6,0 et inférieur à 75 °/o
en G3,3 .
Optimum à G6,0
Asperula odorata, Dianthus carthusianorum
Optimum à G8,0
Campanula trachelium, Cardaminopsis arenosa, Carex pilosa, Centaurea montana, Clematis vitalba, Filipendula ulmaria, Mercurialis
perennis
ri'i 4 4
Biologie et Forêt
Optimum à G6,0 et N3,3
Optimum à N6,0
Carex alba
Chrysanthemum corymbosum, Lithospermum
purpureocoeruleum
— Sous-Groupe 1(33 : Développement inférieur à 10 °/o dans A3,3, A6,0 ; inférieur à 50 °/o
dans A8,0 ; inférieur à 63 °/o dans G3,3.
Optimum à G6,0
Aruncus dioicus
Optimum à G8,0
Angelica silvestris, Aster amellus, Valeriana
officinalis
Optimum à N6,0 . . . . . . . . . . . . . . . . . . Asarum europaeum
— Sous-Groupe K34
Développement inférieur à 10 °/o en A3,3 et A6,0, inférieur à 50 °/o
dans G3,3 et G6,0 ou N3,3 (donc plantes craignant encore plus l'acidité que les précédentes
puisque, même alimentées exclusivement en nitrates elles souffrent aux très bas pH).
Optimum A G8,0 Bupleurum falcatum, Helleborus foetidus
Optimum à N6,0 Sanicula europaea
— Sous-Groupe K35
Dévelopemment inférieur à 10 °/o en A3,3 et A6,0, inférieur à 50 °/o
en G3,3 et N8,0.
Optimum A G6,0
Anemone ranunculoïdes
— Sous-Groupe K36 : Voisin du précédent mais plus tolérant aux pH élevés en présence
de nitrates . Développement inférieur à 10 °/o e n A3,3 et A6,0, entre 28 et 67 °/o pour G3,3 et
N8,0 .
Optimum à G6,0
Alliaria officinalis, Anthericum ramosum
Vincetoxicum officinale
Optimum à G6,0 et N6,0
GROUPE K4 : Plantes sensibles aux nitrates et à l'alcalinité . Développement inférieur à 50 0/0
en G8,0 et N8,0.
— Sous-Groupe K41 : Développement inférieur à 50 °/o en G8,0 et N8,0, mais supérieur
à 50 0 /0 en N3,3 et N6,0.
Optimum à A3,3 et G3,3
Deschampsia flexuosa
Optimum A G6,0
Moliana arundinacea
— Sous-Groupe K42 : Développement inférieur à 50 °/o pour N3,3, N6,0 et N8,0, inférieur
à 36 °/o pour G8,0.
Optimum à G6,0
Nardus stricta
Optimum à A8,0
Sieglingia decumbens
— Sous-Groupe K43
Développement inférieur à 50 °/o en N3,3, inférieur à 30 °/o en N6,0.
Inférieur à 5 °/o en G8,0 et N8,0.
Optimum à G3,3
Vaccinium myrtillus
Calluna vulgaris, Vaccinium vitis idaea
Optimum à A3,3
Ce travail ne peut expliquer entièrement la répartition des plantes puisque des variations
de comportement vis-à-vis de facteurs très importants tels que la disponibilité totale en
azote, l'aération du sol, sa capacité en eau, n'ont pas été pris en considération . Il constitue cependant un progrès considérable dans la compréhension des groupes écologiques.
Dans une autre publication, G . SCHLENKER (Kulturversuche mit Waldbodenpflanzen bei
abgestufter Aciditaet und variierter Stickstoff form Ececo Planta, III, p . 7-27, 1968) donne
d'ailleurs un parallèle entre les résultats expérimentaux et les groupes écologiques classés par acidophilie croissante et constitués d'après le comportement des plantes sur le
terrain . Nous donnons ci-joint ce tableau (tableau n" 2) que l'auteur a simplifié en n'y
maintenant que les combinaisons possibles dans la nature : il est en effet biologiquement
anormal qu'on puisse avoir une nitrification nulle à pH 8 ou complète à pH 3,3.
Maurice BONNEAU
Ingénieur du G . R E . F.
Directeur de la station de recherches
sur les sols forestiers et la
fertilisation au C . N . R . F.
14, Rue Girardet
54 - NANCY
645
R . F . F . 10-t968
TABLEAU N o 1
(d'après W . BOGNER)
Développement des parties aériennes de différentes espèces
dans diverses conditions de pH et de nutrition azotée
(en °/o du développement atteint dans les meilleures conditions)
NH 4
NH 4 + NO 3
Nutrition azotée
pH
33,0
6,0
8,0
3,3
6,0
8,0
3,3
Anthoxanthum odoratum
57 1 59
75
100
95
92
68
67
72
89
Asperula odorata
0
2
61
100
25
40
58
80
100
80
71
Brachypodium silvaticum
Calamagrostis epigeios
24
22
57
95
91
100
59
Calluna vulgaris
100
81
9
83
90
2
40
48
Carex montana
11
25
65
73
100
26
5
12
72
66
91
100
86
Carex pendula
0
5
87
67
77
100 I 72
Carex pilosa
Carex silvatica
8
17
87
67
89
76
79
80
95
96
100
Circaea lutetiana
0
0
70
Deschampsia flexuosa
87
66
35
92
93
25
60
Elymus europaeus
25
27
59
100
91
88
78
32
49
70
78
100
87
88
Festuca silvatica (altissima)
Geranium rebertianum
9
28
66
41
87
97
55
Holcus mollis
52
46
55
100
63
62 ! 70
12
11
100
69
58
52
La miu m galeobdolon
34
14
27
66
71
94
91
89
Luzula pilosa
Milium effusum
40
53
75
99
93
100
75
40
Molinia coerulea
56
62
51
84
100
62
58
70
74
95
100
95
70
Poa chaixii
14
17
77
87
91
100
77
Stachys silvatica
100
Stellaria holostea
24
35
71
100
94
70
52
83
Teucrium scorodonia
19
43
56
79
94
69
46
100
78
0
34
Vaccinium myrtillus
95
100
Valeriana officinalis
0
0
54
41
93
69
92
76
Veronica officinalis
34
53
89
95
100
TABLEAU N" 2
(d'après G . SCHLENKER - Eco-Planta, III, 7-27, 1968)
NO 3 + NH 4
Nutrition azotée
NH 4
3,3
6,0
3,3
6,0
8,0
pH
0
0
30
57
~ 100
Helleborus foetidus
67
97
100
Mercurialis perennis
0
0
0
0
47
93
100
Aster amellus
82
Chrysanthemum corymbosum
0
0
64
91
Lithospermum purpurea
0
0
71
81
73
coeruleum
2
64
80
100
Centaurea montana
0
0
0
62
100
68
Aruncus dioicus
0
2
67
100
72
Asperula odorata
61
84
100
Geum urbanum
7
5
66
91
100
Carex pendula
5
12
16
96
100
80
Ajuga reptans
0
12
28
79
94
87
Festuca gigantea
87
100
Stachys silvatica
24
27
91
24
76
85
99
Silane nutans
20
27
71
94
91
Luzula pilosa
14
35
100
94
100
Stellaria holostea
24
28
43
99
94
100
Milium effusum
58
70
95
100
95
Poa chaixii
78
100
87
Festuca silvatica (altissima)
32
49
42
76
92
100
100
Juncus conglomeratus
56
62
84
100
40
Molinia coerulea (arundinacea)
25
87
66
92
93
Deschampsia flexuosa 90
2
Calluna vulgaris 100
87
83
78
0
Vaccinium myrtillus
95
69
100
64n
NO 3
6,0
71
72
75
62
10
14
79
73
81
86
47
84
74
70
54
38
80
75
56
69
75
70
62
0
74
76
8,0
73
83
72
63
2
18
77
52
65
89
21
78
50
78
57
28
100
84
35
72
85
70
32
0
77
74
NO 3
6,0
65
77
75
100
8,0
70
60
72
64
100
67
78
72
69
79
55
70
75
60
80
70
67
70
74
75
56
47
10
0
73
69
54
83
75
77
62
75
85
75
100
70
76
72
50
76
36
21
2
0
Fly UP