...

GLOSSAIRE DE VIRGILE ET JUVÉNA L

by user

on
Category: Documents
2

views

Report

Comments

Transcript

GLOSSAIRE DE VIRGILE ET JUVÉNA L
UN
GLOSSAIRE DE VIRGILE ET JUVÉNA L
Le manuscrit 74 de Ripoll (aujourd ' hui aux Archives de la Couronne d ' Aragon, à Barcelone) est un des plus intéressants parm i
ceux de l ' ancienne abbaye catalane qui nous sont conservés' .
Écrit au x° siècle, en grande partie sur des documents antérieurs ,
il donne l ' image de ce qu ' était l ' enseignement littéraire dans le s
écoles monastiques de la Marca Hispanica, lorsque la traditio n
visigothique battait en retraite devant l'influence toujours grandissante de la culture carolingienne . Il nous faudra revenir sur c e
manuscrit, où les textes d ' Isidore cßtoyent ceux de Bède, où le s
exercices grammaticaux figurent à côté des règles de musique, le s
acrostiches à côté des glossaires . On peut estimer l ' ensemble d e
ceux-ci à 7,000 gloses, approximativement . Je voudrais étudie r
aujourd ' hui le dernier (fol . 156) et le plus court, mais non pa s
le moins intéressant, de ces glossaires .
L'Agnicio nzultorum nonzinnnz uel, zzerbornzn irnoranciurn — te l
en est le titre — fut copiée par Beer-Garcia 2 , qui en identifien t
presque toujours exactement les mots juvénaliens . Llauró se born e
à en dire : « Trâtase de un corto glossario siendo muchas glosa s
de palabras de las Sétiras de Juvenal : 1, II y VI 3 » . En fait, l e
1. Un catalogue des mss . du fonds Ripoll des Archives de Barcelone existe, publié par Z . Garcia-Villada d'après les notes de R . Beer dans les Sitzungsbericht e
der X . Akademie der Wissenschaften in Wien, vol . 169 : Bibliotheca Patrum Latino rum Bispaniensis. II Band : Nach dcn Aufzeichnungen Rudolf Beer bearbeitet un d
herausgegeben von Zacharias Garcia, S . I . Wien, 1913 . Ce catalogue est très défectueux . Voyez mon compte-rendu dans le Butleti de la Biblioteca de Catalunya,
vol . II, p . 114 . Barcelone, Institut d'Estudis Catalans, 1915 . — Une description beaucoup plus soignée du ms . 74 est donnée par l'abbé Llauró : Los glossaries de Ripoll, dans Analecta Sacra Tarraconensia, vol . IV, p . 278-286 . Barcelone, Bibliotec a
Balmes, 1928 .
2. Op. cit ., p . 41 .
3. Loc . cit ., p . 285 .
NICOLAU D ' OLWER . — UN GLOSSAIRE DE VIRGILE ET JUVÉNAL .
10 5
glossaire est beaucoup plus complexe que ces paroles ne le font
soupçonner . Il comprend 67 gloses dont voici les sources :
Gloses 1, 40, 41 (67?) Isidore Etynz .
2-6
Cassien Collat .
7?
» Instit .
8-14
Servius in Vergilii Bue .
15, 16
Vulgata Dan .
17-23
Servius in Vergilii Georg .
24, 25, 42
»
in Vergilii Aeneid .
26-38, 44-67 Juvénal .
Les sources immédiates des gloses 39 (virgilienne) et 43 sont à
y identifier .
On voit donc que l ' Agnicio est un glossaire resté dans le stade
de juxtaposition, les différentes sources n'y étant pas mélangées .
Plus encore : les deux contingents les plus nombreux — ceux de s
gloses de Virgile et de Juvénal — y conservent pratiquemen t
l'ordre d'après lequel les mots glosés suivent dans les textes . O n
a mis à contribution dans l ' Agnicio, ne fût-ce que pour un seul
mot, de Virgile, Bue ., II, IV, VII (X?), Georg ., I, II et Aen ., I ,
II, (V?) et de Juvénal les Satires, I, II, III, VI (VII?) . Il serait
difficile de croire, je pense, que les 23 gloses virgiliennes et le s
37 juvénaliennes pussent être tirées directement d ' une éditio n
complète soit de Virgile et de Juvénal, soit de leurs commentaires .
On ne voit pas quelle aurait été, dans ce cas, la raison du choix .
Je pense plutôt q u ' elles furent recueillies sur les marges d ' une petit e
anthologie scholastique, d'un livre de morceaux choisis à l'usage
ties écoliers . Les signes de quantité mis au-dessus de nombre d e
mots juvénaliens ne font que m ' affermir dans cette idée . D'ail leurs nous savons que de semblables textes scholastiques existaient au scriptoriunz de Ripoll . L ' inventaire de la bibliothèque
du monastère pris en 1049, à la mort de l 'abbé Oliva, signal e
parmi les autres volumes un Centinzetrunz de Virgilio stuc de litlienale 1 , où je verrais volontiers la source principale de notr e
Agnicio . Elle s ' est constituée en ajoutant aux premières listes d e
1 . Ce catalogue a été publié par R . Beer : Die Ilandsckriften des Klosters Sant a
Maria de Ripoll, dans les Sitzungsberickte der K . AGademie der Wissenschaften in
Wien, vol . 155, p . 101 . Wien, 1907 . — Outre le Cenlimetrum (qui occupe le n° 227) ,
on doit rappeler ici : Viril. II (151482) et Quaterniones de Boetii et aliis de luuenale (198) .
106
'
LLUIS NICOLAU D OLWEIt .
gloses prises des marges du Centinzetrum une douzaine d ' autre s
mots tirés de la Vulgate et des indispensables Cassien et Isiclore 1 .
Une remarque du plus haut intérêt pour nous est à faire au
sujet des gloses virgiliennes de l'Agnicio . Elles proviennent, bien
entendu, des Conznzentarii de Servius, chais non pas de leur text e
original . Le manuscrit dont les moines , de Ripoll ont profité e appartenait à la famille représentée aujourd ' hui, pour Bucoliques e t
Georgiques, 1, 1-375, par le Reginensis 1495 . Celui-ci (R), écrit
au x° siècle dans le monastère de Verzé, près d ' Autun, contenait
le texte de Servius modifié et amplifié en France au vn° siècle 3 .
C ' est donc le texte gallican de Servius qui, à travers l 'Agnicio ,
apparaît Claus le manuscrit 74 de Ripoll . On le voit notamment
par les gloses 10, 11, 13, 17, 19 . Dans la glose 20 le texte de Ripoli s ' éloigne de 1? pour se rapprocher du textus receptus .
Pour Juvénal nous pouvons connaître la famille de manuscrits à
laquelle appartenait le texte de Ripoll . La glose 45 nous donne
pour lI, 97, la variante galbants, d ' accord avec p w, contre galbina, de P S ; la 57 (VI, 159) nero, avec p A w, contre nudo d e
P o ; enfin la 61 (VI, 202) nzustacia avec w, contre nzustace a
de P 4 . L ' accord est donc constant avec les mss . de la classe w .
Mais il faut remarquer que la classe w ne forme pas, à propre ment parler, un tout : en bien clos endroits couramment interpolés ,
un, deux ou plusieurs représentants de cette classe sont d ' accor d
avec P pour donner le texte primitif s » . Tel n ' était pas le cas d u
Rivipullensis, si l'on peut hasarder des conjectures sur une bas e
aussi faible que trois variantes . Quant aux gloses, elles n ' ont aucu n
rapport avec les Glossae luuenalianae éditées par Goetz dans l e
Corpus Glossariorunz Latinorunz (V, 652-656) . Parfois elles son t
très imprécises et même fautives .
L ' Agnicio, qui, par l ' ordre conservé aux mots, est, comme nou s
1. Le catalogue de 1049 porte : Collationes II (n . 34, 35) et Btlzinzologiarum (60) .
Voyez Beer, op . cit., p . 101, 102.
2. C'étuit sans doute le Commentunz Virgilii, n' 194 de l ' ancien catalogue . Voye z
Beer, op . cit ., p . 106 .
3. Georgius Thilo, .Seruii grammatici qui feruntur in Vergilii Bucolica et Georgic a
Comnzentarii recensait . . . Leipzig, Teabner, 1887 . Praefatio, p . vu-vu, .
4. Je me sers de l'édition : Juvénal, Satires, texte établi et traduit par P . de Labriolle et F . de Villeneuve (Collection des Universités de France) . Paris, e les BellesLettres e, 1921 .
5, Op . cit ., Introduction, p . xxiv .
UN GLOSSAIRE DE VIRGILE ET JUVI;NA.L .
10 7
l ' avons remarqué, le type d ' un glossaire primitif, a-t-elle servi à
la confection des autres glossaires de Ripoll, plus nombreux e t
plus développés ? Dans la Secunda glossa — glossaire d e
'1500 mots par ordre alphabétique s — on retrouve les numéros 2 ,
3, 4, 16, 41 de l ' Agnicio, les mots des 31 et 62 y sont aussi, mai s
les gloses en sont différentes . Les n°s 38 et 53 se trouvent beau coup plus développés dans la Glossa tercia (Gloss . I11) 2 , puisé s
évidemment à la même source : le glossaire dit d ' Isidore ou d e
Scaliger (Corpus, V, 589-6141 . Le Glossaire VI 3 contient l e
n° 39 ; les mots des 7, 31, 33, y sont aussi, mais non pas leur s
gloses . La Glossa Quarta (Gloss . IV), bien qu ' elle contienne le s
mots l'achar, pagos, turgeo, est indépendante de l ' Agnicio .
INCIPIT AGNICIO
MULTORU11í
NOMINUM UEL UERRORUM IGNORANCIUM .
1. Infernos : clicitur eo quod ibi animas (!) peccatorum inferantu r
et inferte infra teneantur .
Infernus philosophi autem dicunt quod inferi pro eo dicantur ,
quod animas bine ibi ferantur . — ISID ., Etynz ., 14, 9, 11 .
2 . Castrimargia dicitur uentris ingluuies .
Castrimargia : uentris ingluuies . — Gloss ., 11, 278 = Sangall .
Afratinz .
Gastrimargia, quod sonat uentris ingluuies . —
5, 2 .
CASS ., Collat . ,
cupidita s
3. Filargiriam : dicitur auaritia sine amor peccunie .
Filargiria : cupiditas uel amor peccunie . — Gloss ., II, 462 .
Philargyria, id est auaritia sine amor peccuniae . — CASS ., Collat . ,
5, 2 .
4 . Cenodoxia : dicitur iactantia sen uana gloria .
Cenodoxia : uanagloria . — Gloss ., II, 213 = Vatic ., 3321 —
San-
gall . — Affatinz .
Cenodoxia : uanagloria, superbia . — Gloss ., II, 279 .
Cenodoxia, id est iactantia seu uanagloria . — CASS ., Collat ., 5, 2 .
1. Publié par Llauró, Analecta Sacra Tarraconensia, IV, p . 305 .
2. Publié par Llauró, Analecta . . ., III (1927, p . 340 .
3. Ce glossaire, qui se trouve dans le ms . 79 de Ripoll, a été publié par Llauró ,
Analecta . . ., p . 364,
4. Inédite . Ms . Ripoll 74, fol . 37-50 .
108
LLUÍS
NICOLAU
D ' OLV<rL+Ii .
5 . Accedia : dicitur anexiaetas seu tedium cordis .
Acedia, id est anxietas siue taedium cordis . — CAss .,
Collat ., 5, 2 .
6 . Scopon : dicitur destinatio alicui rei .
Omnes, inquit, artes ac disciplinae scopon quedam, id est destinationem . -- CASS ., Collat ., 1, 2, 1 .
7. Cominus : prope, iuxta, proxime .
Comminus : a prope . — Gloss ., VI, 1005 .
Cominus prope . — Gloss ., VI, 1819 .
On trouve Comminus employé dans ce sens par
10, 3 .
CAss ., Institut . ,
8. Casia : herba est suauissimi odoris .
Turn casia : herba suauissimi odoris . . . — Snnv ., in
1C, 49 .
Verg . Bac . ,
9. Bacchar ; herba est que fascinum pellit ,
Baccar [bacchar A B P R H] nero herba est quae fascina in pellit .
— Si.nv ., in Verg . Bue ., IV, 19 .
11. Suboles : dicta eo quod suboleat, id est succrescat .
Concordes . . . suboles : uel auguste uel salonine . Dicta subole s
quod suboleat, id est succrescat . — Serv . [add . R], in Verg . Bac . ,
IV, 47 .
12. Algens : sordes quas aquae de fuminibus ciciunt .
Proietta alga : algae sunt sordes quas aqua de fluminibus egerit .
— Snnv . [add . R], in Verg. Buc ., VIC, 42 .
Algens n ' est qu ' une mauvaise lecture de alges, où s a été lu ns, au
lieu de sunt .
14. Arbutus : genus arboris frondibus raris .
Arbutus genus arboris frondibus
VII, 46 .
15. 111iricae : arbusta
genus
herbe
Sanv . [var . R et ed . ,S'teph .], i n
est t .
Viridi hibisco . . . hibiscus auteur genus
Verg . Buc ., II, 30 .
Le mot revient dans Buc ., X, 71 .
1 . Beer-Garcia
herbç .
Senn ., in Verg . Bac . ,
vilissima .
Myricae : arbusta uilissima .
Verg. Buc ., VIII, 54 .
16. Ibiscus auteur
taris . —
est
herbae . — Sear ., i n
UN
GLOSSAIÌUE Un
10 9
VIIIGILÚ ET JUVÉNAL .
15. Sub schino : sub ilice .
Die sub qua arbore uideris cos colloquentes sibi . Qui ait : sub
schivo . — Vulgata, Dan ., 13, 54 .
Nomina ax(vou xal Itpivou, quae Latini ilicenz et lentiscanz interpre tantur . . . — I3izeorrn ., Commzzin
.
Daniel., 13 .
16. Sub prino : sub lentisco .
Gloss ., II, 1149 .
Nunc ergo dit mini, sub qua arbore comprehenderis eos loquente s
Vulgata, Dan ., 13, 58 .
sibi . Qui ait : Sub prino .
Voyez glose 15 .
17. Cliuosi tramitis cliuus .
Cliuosi tramitis : cliuus dicitur reflexio montis . — SEav .
in Verg . Georg ., I, 108 .
Le copiste de Ripoll n ' y a rien compris .
[add . R] ,
18. Morbus intercus : morbus intercutis .
Veterno, pigritia : nam ueternum dicitur morbus intercus, id es t
58pO, qui homines efficit pigros . Intercus intercutis P . — SEnv . ,
in Verg . Georg ., I, 124 .
Le copiste de Ripoll n ' y a pas compris grand'chose .
19. Faselus : herba est trium foliorum .
Phaselum : phaselus herba est trium foliorum, quae apud halos
seritur et crescit .
SEav . [add . R], in Verg . Georg ., I, 227 .
20. Fragon enim a fracturarurn rerum nominatus est sonitu .
Aridus fragor : . . . fragor etiam a fracturarum rerum nominatu s
est sonitu . --- SEnv ., in Verg. Georg ., 1, 357 .
21 . Fibras : uenas .
Fibrae minaces : fibras dicìt uenas aliquas .
SEnv .
[ed . Step p ,
et Fabr .], in Verg . Georg ., Ì, 484 .
22. Scabra : rubigine aspera : uncle et scabies dicitur a corpori s
asperitate .
Scabra, aspera uncle et scabies dicitur a corporis asperitate . —
SEnv ., in Verg . Georg ., I, 495 .
23. Pagani : ditti sent quasi ex uno fonte potantes .
Pages . . . et uillas, quae pagi &ßsò Twv nrywv appellantur, id est a
fontibus, circa quos uillae consuerant tondi : unde et pagani dicti
sunt, quasi ex uno fonte potantes . -- SEay ., in Verg. Georg., 1I, 382 .
BULL . DU GANGE, 1928
9
110
LLUIS NICOLAU
n ' OLWrk .
24. Feras dicuntur aut quia omni corpore feruntur (Beer-Garci a
fériuntur) aut quod naturali utuntur liberiate et, pro deside rio suo feruntur .
Ferinae : feras dicimus aut quod omni corpore feruntur, aut quo d
naturali utuntur libertate et pro desiderio suo feruntur . — Srnv . ,
in Verg . Aen,, I, 215 .
25. Tumultus : dictus (Beer-Garcia dicilur) quasi timor Inultus .
Tumultu tumultus dictus quasi timor multus . — Sr•.ay ., in Vere .
Aen ., II, 486 .
26. Inguinis Uirilis membri .
IuuEN ., Sat ., 1, 41 .
27 . Läcūnilr : tabulata domus .
Iuuss ., Sat ., I, 56 .
28. Câlenilm (Beer-Garcia calenu) : uinum optimum .
Calenum uinum ab oppido Calibos . — Corpus, V, 655, 27 .
1m m:N ., Sal ., 1, 69 .
29. Rilbet4 : crexantum .
Vbeta : terrestris rana . — Corpus, V, 656, 28 .
IOVEu ., Sat ., I, 70 (rubetam) .
30. Sesterciii : genus ponderis est .
Sextertia : id est sex libras habens quod difficile euenit . — Cor pus, V, 654, 31 .
IUUF.N ., Sat ., I, 92 .
31. Äcónītâ : erba apio similis que gustata stupore nimio occidit .
Aconitum : ienus erbe uenetate . — Gloss ., II, 14 = Vatic ., 3321 .
Gloss ., VI, 844 .
Aconita : herba uenenosa .
IUUF.N ., Sat ., I, 158 .
32. Pltitéúm : armari un a planis que illic stérnuntur .
Pluteum tabulatum . — Corpus, V, 655, 26 .
Pluteum scamnum . — Corpus, V, 655, 25 .
IUUEN ., Sat ., II, 7 .
33. Gined6s id est molles et euiratos .
Cynedi qui publicae clunern agitant [id est saltatores uel panto mimi add, al . m] . — Corpus, V, 654, 7 .
Cinedis : gens est . — Gloss ., VI, 1032 .
Iuuss ., Sat ., II, 10 (cinaedos) .
34. Podicé secreciore parte corporîs .
Podex colum [corr . culum] . — Corpus, V, 655, 27 .
IUVEX ., Sat ., II, 12 .
UN
GLOSSAIIIE
1)P; VIRGILE LT
JUV1 NAL .
1 .11.
35. Loripédēm : tortos pedes abentem .
Loripedis : tords pedibus . — Corpus, V, 656, 8 .
Iuur,N ., Sat ., II, 23 .
36. Mültīciâ : dicuntur uestes subtilissime et tenuissime hac lucidissime ex multis coloribus de lana mollissima uel de mollissimo sericho facte .
Multitia : genus uestis pluribus coloribus confecta . — Corpus, V ,
653, 5 .
IuuEN ., Sat., II, 66 . 76 .
37. Līdē : grece aranea .
Lids : aranea graece . — Corpus, V, 656, 10 .
IuunN ., Sat ., II, 141 (Lyde, nom de femme) .
38. Efēbiis : id est inberbes (! )
Efebus : inberbis, inde dicitur ephebian locus constuprationis ubi
habebantur pueri inberbes ibique opus uenerie nefas perpetrabatur .
— Gloss ., III, 190 .
Num ., Sat ., II, 164 (ephebis) .
39. Chimera : nauis .
Ciniera : nauis . — Gloss ., VI, 1787 .
Cimaera nunc nomen nauis, alias uelua multorum capitum . —
Ansileub ., CI, 148 .
Le seul texte où Chimaera soit un nom de nef c' est Vnnc ., Aen, ,
V, 118 .
40. Chimba : superior pars nauis .
Cumba : locus imus nauis, clued aquis incumbat . — Ism ., Etym . ,
19,
Cumba, signifiant « barque a, se trouve dans IUUEN ., Sat ., II, 115 .
41. . Pupis : posterior .
Gloss ., If, 922 .
Pupis : prima pars nauis .
Gloss ., II, 969 .
:
posterior
pars
nauis
.
—
Pupis
Puppis : posterior pars nauis est, quasi post . — Ism ., Etym ., 19 ,
2, 1 .
42. Classis : nauis .
Classeur ad inuidiam posuit, ut pro una naui classeur dicat . - Saar ., in Verb. Aen ., 1, 39 .
Classem nauem (VIRE .) . — Abel ., CA. 42 = Ansileub, CL 92 .
43. ,Gnarus : peritus .
44. Tofus : schaber, lapis asperrimus .
Tophum saxum . — Corpus, V, 655, 4 .
IumsN ., Sat ., III, 20 (tofum) .
112
LLU1S NICOLAU D~OLWliIt
~
45 . Gälbânâ : genus est nestis .
IvuEN ., Sat ., II, 97 (galbina) .
46. Rédimīcúlâ l : ornamenta .
IunEN ., Sat., II, 84 ,
47. Segmentil
monilia .
IunEN ., Sat ., II, 124 .
48. Quérérīs
murmuras .
IunEN ., Sat ., II, 131 .
49.Túrea. : inflata .
Turgidus : inflatus . —
Corpus, 1I, 203, 23 .
IuuEN ., Sat., II, 141 .
50 . Córīmbús racemus edere .
Iu-EN ., Sat ., VI, 52 (corymbos) .
51 . Mâgâlesiâ ludus uel lusores .
Tunas ., Sat ., VI, 69 (Megalesia) .
52 . Âtt6l1ane' comedie uel fabule .
IunEN ., Sat . . VI, 71 (Attellanae) .
53. Córaūlés princebs cori .
Choraula : princeps chori ludorum, quo nomine potest dici tote s
chorus . — Gloss ., III, 150 = ScAIIGER .
IncEN ., Sat ., VI, 77 (choraules) .
54. Conofeum : rete muscharum subtilissimum quo repelluntu r
musce et colites a dormientibus .
Canopeurn : rete muscarum . — SCALIGER .
IuuEN ., Sat ., VI, 80 (conopeo) .
55 . Ludia : uxor lusoris .
Incas ., Sat ., VI, 104 .
56. Rivalis : adulter .
fuuaN., Sat., VI . Peut-être avait-on transporté à rivales du ver s
115 la glose qui appartenait à rivalis du 218 .
57. Meropedem : nudis pedibus .
Metropede : id est nudo pede . — Corpus, V, 652, 54 .
IncEN ., Sat ., VI, 159 (mero pede) .
1 . Beer-Garcia
Aédtmìeula, fausse lecture qui les empoche d'identifier le mot .
UN GLOSSAIRE DE VIRGILE ET JUVÉNAL .
11 3
5€ . Malo : mâgis uolo .
= Vatic ., 3321 = PLACIDUS .
luUEN ., Sat ., VI, 166, 167 .
59. Scrofa : porcha .
Iuuaw ., Sat ., VI, 177 .
60. Rancidius : indignancias .
IUUEN ., Sat ., VI, 185 .
61. Mustacia : uina mala bona .
Mustatia quae ueteres erogabant in nuptiis . — Corpus, V, 653, 6 .
IuuEN ., Sat ., VI, 202 (mustacea) .
62. Lanista : carnifex uel (Beer-Garcia id est) macellator .
Lanista : gladiator . — Gloss ., II, 669 .
IvuEN ., Sat ., VI, 216 (lanistis) .
63. Cunctacio : mora .
IuunN ., Sat ., VI, 224 . (cunctatio) .
64 . Ceuroma : genus ungenti (Beer-Garcia unguenti) .
"UUEN ., Sat ., VI, 246 (ceroma) .
65. Ciclade : genus uestis desursum stricto deorsum ample .
Cicladis : molle pallium . — Corpus, V, 653, 36 .
IuvEN ., Sat ., VI, 259 (cyclade) .
66. Mullus piscis qui et strigia .
IuuEN ., Sat ., V, 92 (mullus), VI, 40 (mullorum) .
67. Papirum biblonilotica uncle natte fiunt .
Je crois que cette espèce de charabia doit être interprétée : bibula Nilotica uncle charte fiunt .
Chartarum usus primum Aegyptus ministrauit coeptum apu d
Memphiticam urbem . Memphis enim ciuitas est Aegyptiorum, ubi
chartae usus inuentus est nrimum, sicut ait Lucanus :
Conficitur bibula Memphitis charta papyro .
Bibularn autem papyrum dixit, quod humorem bibat . — ISID . ,
Etym ., 6, 10, 1 .
IüUEN ., Sat ., VII, 101 .
Lluis NICOLAU D ' OLWER .
Fly UP